08/03/2007

Type de femme : la mentale

De nombreuses écoles exposent des théories de la personnalité. Mais vous n'avez pas le temps de suivre des années d'études pour atteindre vos objectifs. Nous vous donnons donc l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur les différents types féminins pour les adresser d'une façon adaptée. Rappelez-vous que vous voulez conquérir le cœur d'une belle et de vous en faire aimer. Le pivot du caractère recherché est donc l'affectif. Mais la plupart des femmes paraissent placer le mental avant l'affectif, en tous cas ne jamais se laisser dominer par lui. C'est aussi le modèle dominant de femme que véhiculent les médias.
 
La femme mentale
Cela n'a rien n'a voir avec l'intellectuel ! Bien souvent l'affective est plus mentale que l'animatrice, car il faut aussi beaucoup d'intelligence pour savoir bien aimer, c'est-à-dire apporter à l'autre l'affection sous la forme dont il a vraiment besoin). Chez l'animatrice, simplement, l'affectif occupe une place moindre que la raison.
Mettez-vous à sa place un instant : elle regarde l'approche des homme d'un œil froid et lucide, et les voit se démener pour lui plaire comme de singuliers petits pantins ; tous lui offrent sur un plateau maintes et maintes choses, plus ou moins intéressantes, dans l'espoir de la séduire et de coucher avec elle.
De même dans le monde professionnel, où si elle est raisonnablement jolie, elle comprend que son physique lui ouvre des portes, et que si elle se montre un tant soit peu habile, elle peut grimper en ne vendant que des promesses, des potentialités. Alors, que feriez-vous à sa place,
puisque ce sont les autres qui se démènent pour lui offrir tout ce dont elle a besoin (et bien plus encore) ?
 
La tentation de l'intrigue
La femme mentale, naturellement, joue leur rôle, et puisqu'elle est en position de recevoir, décide d'optimiser et d'organiser tout ce cirque. Puisqu'elle ne pourra se passer des hommes qui tiennent l'essentiel des clés du pouvoir, elle s'entraîne à calcule ce qu'un homme peut bien lui apporter (argent surtout, position sociale, accessoirement sexe). Elle tient rigoureusement son tableau de bord, et améliore sa position de jour en jour.
Attention ! Ce n'est pas parce qu'elle met la raison avant tout qu'elle en devient calculatrice ! Elle estime simplement qu'il est préférable pour elle de placer l'affectif en second lieu derrière ses intérêts
économiques, et s'arrange pour maximaliser sa position sociale. N'allez pas la croire totalement insensible. La tendresse, pourquoi pas, elle en a tout de même besoin par moments, mais avec cette cohorte de soupirants énamourés et dégoulinant de tendresse devant elle qui les regarde d'une façon anthropologique et un peu amusée (mais la répétition la lasse), on comprend qu'elle recherche de la nouveauté, du changement de la scénarisation, du fun, du grand spectacle.
 
La reine de la société du spectacle
Le monde moderne fondé sur la société du spectacle est l'aubaine et sans doute le creuset de l'existence de la communicante et de l'animatrice. Dans ce monde, chacun tente d'adopter la posture, le look et le discours pour prendre le pouvoir et exploiter ceux qui ont moins d'entregent… Dans cet univers, la communication, le jeu de la séduction et des apparences sont des clés déterminantes pour prendre du pouvoir et grimper dans la hiérarchie, ce qui avantage les femmes en général et les animatrices en particulier, qui se serviront de leurs atouts sans état d'âme pour leur intérêt personnel.
L'animatrice n'est pas sympathique, et s'en fiche : elle en jette, et c'est tout. A prendre ou à laisser. Elle n'a pas grand chose à dire mais parle beaucoup, et attend qu'on l'écoute avec respect. C'est pour cela qu'on la nomme souvent - et parfois un peu vite, comme nous le verrons dans notre prochain article - péjorativement « pétasse ». Elle est souvent décolorée, car le blond se remarque de plus loin que le sombre et impressionne plus, du moins dans un premier temps (c'est la raison essentielle).
C'est sur elles, par elles et pour elles qu'existent et subsistent la quasi totalité des secteurs de la mode, des cométiques, produits amaigrissants, soins de beauté, thalassothérapie, (téle)communication (surtout portables), médias, publicité… et tout ce que les hommes peuvent
acheter pour l'éblouir (belles voitures, matériel hi-fi, ordinateurs, montres, bijoux, restau, traiteur, voyages-tourisme-avion…). On constate à quel point les communicantes et animatrices sont les piliers de notre économie.
 
Comment la séduire ?
Pour l'animatrice, tout est scénario, mise en scène, film. Ou qu'elle soit, elle tourne devant la caméra. Autant dire que le plan restau aux chandelles est un brin ringard à ses yeux, à moins que le soupirant
contraste le classique de la scène avec un humour débridé et intelligemment déstabilisant. Ca ne veut pas dire qu'elle ne viendra pas dîner un soir avec vous : de temps à autre, elle a la flemme de faire la
cuisine et pourra apprécier de manger un repas à 100 euros en discutant avec un type bien élevé et pas bête. Mais ne comptez pas sur elle pour y attacher plus d'importance que le seul fait de l'avoir nourri une fois. D'ailleurs elle ne vous remerciera même pas à la sortie.
Vous avez eu la chance de bénéficier de sa présence à votre table pendant trois heures, c'est bien un minimum que vous l'invitiez. Une balade en avion privé autour de Paris qui finit par un resto, c'est déjà mieux. Une invitation en week-end dans un palace d'une petite île secrète de la mer Egée, avec balade de lieux rares voire interdits par un guide local royalement arrosé, on se rapproche de l'excellent.
 
L'importance de votre potentiel
Il est clair que pour l'intrigante votre profession n'est pas neutre. Si vous êtes agent secret, tueur à gages ou pilote d'avion, vous partez avec un avantage certain. Arborer une carte de visite de chef d'une entreprise florissante, associée à l'allure qui convient, voilà de quoi entamer agréablement les contacts. Occuper un poste à responsabilité dans la production directe du spectacle, communication - médias - publicité, lui chantera toujours agréablement, à condition que votre salaire suive, autant dire que si vous êtes animateur télé vous avez 99% de chances, tandis qu'un scribouillard du Paimpol Presse peut passer son chemin.
Si vous n'occupez pas encore de profession extraordinaire mais si votre gueule et votre look sont capables de rendre jalouses ses copines, vous avez toutes vos chances pour une relation de quelques semaines.
Si vous n'êtes rien de tout cela, il va vous falloir une belle quantité d'imagination et de talent théâtral.

09:02 Écrit par Premierefois dans Séduction - Relationnel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.