09/03/2007

Séduire une wonder woman

La working-girl, la wonderwoman, vous connaissez, ou plutôt vous aimeriez la connaître : toujours pressée, elle semble encore en affaire dans un dîner entre amis. Son verbe rapide, suffisant et sans réplique vous glace et vous éloigne. Dommage, car affectivement, elle est aux abois.
 
Comment elle apparaît !
Assez typiquement, elle a de l'allure, une éducation bourgeoise mais dynamique, de la personnalité, et pas sa langue dans sa poche, tout en sachant être convaincante et diplomate. En plus, elle n'a pas peur du boulot, et aime les responsabilités.
Tant de qualités méritent d'être accompagnée par une carrière aux courbes prometteuses, comme les siennes qu'elle entretient avec soin, car elle sait que l'exécutive woman, pour compenser la tare résiduelle ne pas être un homme dans un univers masculin, devra aligner une séduction minimale, et durable dans le temps.
 
Comment elle se construit ?
En fait, sa suractivité, certes nourrie par des qualités réelles pour la rendre productrice, provient surtout d'un grand vide intérieur et d'une angoisse fondamentale. Ce manque cruel, qui peut aussi tenir d'une image d'un père trop aimé et brillant dont il faut suivre l'empreinte, ou au contraire faible dont le nom doit être sauvé d'une putride dégénérescence, pouvant aussi être allié à une vision répulsive du rôle de la mère/épouse/femme, la sienne, rôle mal assumé, trop soumis, ou fuit, ce manque la pousse à remplir l'espace et le temps dans une course accélérée et sans fin.
Une autre raison, corollaire de ce qui fait naître l'exécutive, est aussi souvent l'autre côté de la boucle qui se mord la queue. Au début de sa vie, cette passionnée s'amourache d'un type auquel elle se livre tout entière, et qui court ensuite vérifier si l'herbe est plus verte dans le pré voisin. Tout cela participe d'un système bien huilé: prouver que les hommes sont des salauds, et qu'il vaut mieux les affronter sur le terrain professionnel.
 
Ce qu'elle voit
Mais voilà, une carrière se construit par des échafaudages complexes demandant de manier des concepts, mais surtout de l'humain, et cela coûte beaucoup de temps humain, difficilement compressible. Si notre lecteur ou lectrice nous suit bien, elle contemple une femme mûre, séduisante, assurée d'un salaire enviable, qui sur le plan de la séduction se trouve face à des hommes plus jeunes qui ne seront que jouets entre ses mains, ou des plus âgés qui savourent d'avance toute option, refus ou succès, coincés qu'ils sont entre leur femme, leurs deux enfants, et les exigences capricieuses de leurs une ou deux maîtresses.
Supposons qu'elle en croise un, cas improbable mais existant, d'un homme encore jeune, pas mal, sportif, assez mûr, qui est réellement libre ? Voyons, s'il est encore libre, c'est qu'il na pas de trop gros moyens, sinon elles l'auraient croqués depuis longtemps, ou bien c'est un incurable dragueur, direction le psy. Dans les deux cas, il n'est pas de taille à satisfaire notre exigeante exécutive. En attendant, des aventures comblent un peu ce vide. Mais vite lassant, et de plus en plus critique pour son image. Vers quelle direction viable peut alors se tourner son regard ?
 
Comment peut-elle sortir de son piège ?
En sortant un peu de ses schémas préétablis et en se souvenant de son besoin premier et vital : recevoir de la tendresse, être aimée, de façon attentionnée. Donc clore ses états d'âme sur le statut social et financier de son partenaire : qu'il soit indépendant doit être suffisant, qu'il soit manager lui-même doit être accessoire. Qu'elle se dise que pour l'instant, c'est elle qui paraît être le chef, mais l'autre reprendra la main quand elle se livrera, et bien plus encore quand elle fera un enfant...
Bien connaître votre type d'homme : sérieux, attaché à la famille, plutôt tendre et doux, plus solitaire qu'elle, authentique, vivant sur un rythme plus calme, plus disponible qu'elle.
 
Comment la séduire durablement ?
Rappelez-vous qu'elle effraie les hommes. Si elle vous prête un peu d'oreille, vous avez déjà franchi un sacré chemin. Insistez sur les deux facettes qui la charmeront : votre conviction que la construction d'une famille est l'idéal dont vous rêvez, et montrez lui dès le départ que vous êtes attentionné, jusque dans les plus infimes détails. Evitez de vous laissez embarquer dans son job et les nombres à plus de trois zéros, sa tentative usuelle de domination sociale ou intellectuelle, mais jouez plutôt sur l'authenticité et une culture très légèrement décalée, tournée vers l'humain, un peu mystérieuse, sans vous départir de votre image d'homme sérieux et responsable. Votre côté un peu intello, artiste ou écolo feront merveille.
Avec tout cela, elle vous fondra dans les bras, et lorsqu'elle abandonnera son masque, vous vous retrouverez avec une délicieuse petite fille à rassurer. Attention : marquez votre indépendance, sinon son côté autoritaire reprendra le dessus. Apprenez à disparaître pendant quelques jours, au besoin pendant la phase de séduction. Elle doit fantasmer très fort sur vous, et ne jamais avoir la sensation qu'elle peut vous dominer. Ce n'est que quand toute trace d'instinct tyrannique aura disparu chez elle que vous pourrez vraiment entrer dans une belle croisière de complicité, de confiance et de tendresse.

22:07 Écrit par Premierefois dans Séduction - Relationnel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.