16/03/2007

Travailler ses amitiés

Le réseau est le meilleur atout pour trouver du travail, dans une période de pénurie. C’est aussi le meilleur moyen de faire des rencontres de votre niveau. Cela s’appelle de la proximité, c’est vieux comme le monde et ça marche.
 
Comment créer le réseau
Il faut sortir de chez soi : Et pour aller où ? Très simple : pour aller chez des amis. Et comment se fait-on inviter ? En invitant soi-même. Par exemple, Philippe rencontre Manu, Manu l’ayant vu dans une entreprise plutôt entreprenante. Ils décident de s’associer et de monter une soirée où chacun apporte les meilleurs éléments de son carnet d’adresse. Vous proposez à chaque personne d’amener des ami(e)s, et c’est parti pour une mega fiesta, où le niveau de confiance est élevé car chacun est ami d’ami.
Les conversations vont bon train, l’alcool aidant, et des affinités se trouvent, des numéros de téléphone sont échangés, et ils sont probablement exacts. Par la suite, il n’est pas forcément nécessaire de rappeler directement sa cible au téléphone, ce qui est devenu un moyen de se dévoiler une peu brutal ; d’autant que la plupart des femmes utilisent à présent le portable et le mail comme une double boite aux lettres. Une autre personne de la bande se chargera de monter une autre soirée et invitera la personne qui vous intéresse.
 
Travailler collectif
Collectif, et indirect. C’est là où le réseau trouve sa force. Dans un réseau, il faut prêter attention à chaque personne car toute personne en connaît plusieurs autres et peuvent raconter votre comportement à d’autres. Un réseau est un petit village. C’est une caisse de résonance rapide qui peut jouer en votre faveur comme l’inverse. L’anonymat y est impossible ; il faut se serrer les coudes, s’efforce d’être authentique, ne pas s’impliquer dans d’autres conflits et respecter tout un chacun sur une base d’égalité. Surtout : ne jamais dire du mal de qui que ce soit.
Chacun invite à son tour et pas que pour lui ; car chacun a intérêt à assurer le marketing de ses associés pour espérer un bon retour d’ascenseur.
Tout nouvel entrant se devra au minimum d’être correct ; il ou elle pourra y puiser de la force ; les trop manipulateurs seront vite repérés et n’y feront pas long feu. Le réseau apporte force et sécurité, ce qui séduira les nouveaux arrivants.
 
Séduire, c’est aussi intégrer
Vous l’avez séduite, mais ce qui l’intéresse, c’est que vous ayez une vie sociale non négligeable ; car vous ne vivrez pas bien l’un sur l’autre, à l’exclusion du monde extérieur. Une vie sociale riche a aussi été identifiée comme un facteur de longévité, ce n’est pas un hasard : les autres vous enrichissent, vous aident à vous construire, et les interactions bénéficient à tous, si elles se passent dans un respect mutuel, c’et évident.
Communiquer sainement avec les autres vous apportera tout ce dont vous avez besoin : des idées, des contacts utiles pour votre profession, et aussi des rencontres avec des femmes, car n’oubliez pas que les pingouins comme les belettes ont des copines, et que certains ont aussi des sœurs, des nièces etc. Votre réseau doit être géré comme une grande famille que vous soutenez et qui vous soutient. L’humain n’est pas parfait ; il y a parfois des tensions, des désagrément,s et des déceptions. Mais globalement, la richesse est là. Alors, gérez là avec soin et avec art.

09:49 Écrit par Premierefois dans Séduction - Relationnel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.