19/03/2007

La morsure du tigre

Cette caresse peut se révéler le paroxysme de la jouissance si les corps sont bien préparés. Assurer-vous donc de les faire brûler à feu passionnel.
Mais il faut y aller avec le plus grand soin. Supposons donc que vous avez appliqué auparavant tout ce que vous saviez faire avec vos doigts, votre bouche et vos ongles, et vous voilà prêt à intensifier encore l'échauffement sexuel. Certaines zones du corps sont trop sensibles pour supporter cette morsure ; elle est en revanche particulièrement indiquée :

 

Tester les réactions de son partenaire
- sur la nuque et tout le galbe des épaules, ou elle se double d'un massage de détente (qui peut être instantanée) ;
- et d'une façon purement sensuelle, sur la partie charnue des fesses.

Naturellement, il vous faut tester la recevabilité de cette morsure. Commencez par écarter vos lèvres et à frottez un peu de vosdents sur la chair nue, comme une caresse mais avec l'objectif d'en tester aussi l'élasticité pour calibrer votre action imminente; vous verrez tout de suite si ce contacte étonne, ou si la suite est attendue.
Enfoncez donc vos dents dans la chair (un peu, carnivore !), et soyez particulièrement attentif aux réactions de votre partenaire; il s'agit d'une caresse exploratoire, pas d'un acte de sauvagerie. Votre partenaire saura apprécier la différence entre les deux, que vous maîtrisez parfaitement, et sera d'autant plus en confiance pour investiguer plus avant dans les jeux érotiques avec vous.

 

Jaugez l'intensité
Après avoir calibré l'intensité limite jusqu'où vous pouviez aller, mordez lentement jusqu'au seuil de la douleur, serrez un peu plus fort une fraction de seconde plus desserrez complètement. En fait, c'est selon les réactions de votre partenaire : si vous avez entendu un hurlement de douleur accompagné de quelques noms d'oiseau, vous allez vite vous calmer.

Et si au contraire si les corps sont à ce point de fusion où vous sentez des tressaillements de plaisirs dans l'instant de mordre avant de relâcher, vous pouvez peut-être maintenir votre pression quelques secondes de plus. Et s vous avez perçu ou entendu un "oh oui, encore, plus fort", alors il faudra peut-être se lâcher encore plus, tout en faisant attention à ne pas blesser.

 

Des morsures et du contraste
Si la réaction a été positive, essayez d'autres endroits, même plus sensibles. Circulez alors librement de la nuque, où vous la saisirez tel un chat sur sa chatte, un peu bestial mais très excitant à ce point, en massant les chairs le long de tout le dos, et bien sût sans oublier le fessier charnu, qui semble dédié à cette morsure; en revanche, la peau est particulièrement fragile à cet endroit, et il faudra peut-être freiner un peu ses vellités dévorantes.
Naturellement, le feu de l'action est surtout la fusion des corps ; c'est sans doute le moment pour faire passer plus facilement cette morsure, la position adéquate étant ventro-dorsale, où l'ensemble du dos et de la nuque s'offre à vous. Juste après votre rapport, une dernière morsure sur les fesses peut clore fort agréablement votre explosion.

Enfin, plus terrifiant encore, monsieur, vous pouvez la caresser intimement de votre majeur d'autant plus doucement que votre morsure est vive, tout en la pénétrant. Sportif, mais le jeu de contraste s'avèrera diabolique.

22:07 Écrit par Premierefois dans Caresses, baisers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.