19/03/2007

Le baiser sur les lèvres

Un seul baiser sur les lèvres peut vous faire entrer en résonance avec la moindre parcelle du corps entier de votre partenaire, provoquer une vibration durable et régénératrice. En un baiser, vous savez déjà tout ce qui peu s'ensuivre, et tous les modes d'accord : connivence de la peau, sentiment déjà fort, rythme commun, capacité d'adaptation, degré de profondeur du rapport à venir.

 

Une approche d'une délicatesse infinie
Le baiser comprend en lui-même un nombre considérable d'approches, de sensations et de jeu. Il peut être un effleurement presque imperceptible, une pression tactile et tendre pendant un moment, vous pouvez épouser ses lèvres, les parcourir, les mordiller doucement, ou furtivement.

On commencera par dire des mots tendres, puis caresser les cheveux du partenaire; ensuite, emmener ses lèvres négligemment sur son cou, puis sa nuque ou ses oreilles, attentif aux frissons de plaisir que cela lui procure; et c'est seulement lorsqu'on perçoit, à la déclivité de sa tête, sa meilleure disposition, que ses lèvres s'entr'ouvrent comme une aube d'appel à plus de sensualité, que l'on commencera à s'en approcher.

Etre savoureux et sensuel
Les femme savent jauger l'expérience amoureuse des hommes en un seul baiser ; les jeunes croient prouver leur fougue dans cette première étreinte, alors qu'il s'agit d'aviver progressivement le désir de la femme. La force doit toujours être présente, mais au stade du baiser, comme à beaucoup d'autres, elle doit être présente sans être manifeste ; l'art ici est d'être savoureux et sensuel, d'annoncer des plaisirs bien plus grands encore, et de laisser à l'autre toute latitude pour répondre et trouver son expression dans ce premier contact charnel, de donner ainsi la tonalité de la relation à venir, qui n'est pas encore jouée.

On commencera donc à furtivement promener ses lèvres autour des lèvres de son partenaire, lèvres contre lèvres mais aussi en quinconce, caressant l'axe des commissures tout en préparant délicatement l'écartement des lèvres. Pour le moment, rien d'humecté, seulement des frôlements de lèvres.

Contrôle, sensualité et fermeté
Il s'agit aussi à l'homme de montrer son self-contrôle qui garantira les arcanes sensuels du plaisir potentiel ; il se doit aussi d'être une forme de jeu, de jeu à deviner qui est l'autre et comment il va se comporter. C'est un jeu "à l'économie" qui permet de se positionner sur les harmoniques de tout ce qui forme la sensation : suavité, rythme, odeur, profondeur, rapidité, imagination et même humour, et qui va permettre ensuite de poursuivre dans les meilleures conditions de connivence et de partage amoureux...

On positionnera alors des lèvres un peu plus fermes contre celles de son partenaire de jeux, souples comme des coussinets de pâtes de ca, tendre, douces, mais plus appuyées; sans hésiter, on fera un peu ventouse (le "smack"), et on projettera le plus d'amour à ce moment, tendre et délicat. A ce moment, les deux partenaires sont très enlacés, très amoureux, et leurs lèvres s'ouvrent, et les langues se délient...

09:41 Écrit par Premierefois dans Caresses, baisers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.