21/03/2007

Pensez sexuellement

Qui ne se souvient de ses ardeurs adolescentes, quand le moindre regard, une simple suggestion de possibilité sexuelle enflammait ses sens ? Une affiche de star en maillot de bain, la vision fugitive d'une courbe sous un chemisier un peu échancré, la danse lors de soirées un peu alcoolisés. Cela est vrai pour les garçons comme pour les filles, mais les filles apprennent très tôt à réprimer leur sexualité. Pourtant la sexualité d'un jeune fille est aussi puissante que celle d'un jeune garçon. Un rien peut aussi déclencher son envie.

Tout l'univers était alors un jeu de sensualité. On jouait à déshabiller les passants ; une forme vaguement féminine derrière un rideau subrepticement tiré engendrait les fantasmes les plus fous ; une caravane isolée dans un camping suggérait les étreintes les plus torrides. A cette époque, la pensée sexuelle était un réflexe. Puis sont venus le temps de devenir sérieux : se caser ou se marier, prendre un job et travailler dur, entouré de gens paraissant dénués de pensées sexuelles.

Comment retrouver cette pensée sexuelle, comment re-sensualiser le monde ?

 

Relancer ses fantasmes
Tout d'abord, reconsidérons les bipèdes comme des êtres sexuels dont l'une des plus belles manifestations est l'acte d'amour physique. Et s'entraîner à le penser et le visualiser tout au long de la journée. Il est en effet impossible, après avoir passé une dure journée métro-boulot-guerre-métro, de se relâcher d'un seul coup et de redevenir un être sexuel. Il faut donc s'entraîner dans la journée. Laisser votre regard vagabonder à nouveau, apprécier des formes, des regards, et laisser vagabonder votre imagination.

De nombreux fantasmes vont commencer à naître, et votre conscience va alors s'escrimer à vous démontrer l'inutilité et l'inanité de telles pensées. Laissez-là dire, et vous, laissez vous allez à jouir de ces pesées et laissez-les se dérouler tranquillement en vous. Cela provoque des manifestations physiques évidentes sous vos vêtements ? Et alors ? cela prouve seulement que vous êtes vivants et capables de ressentir et donner du plaisir. Rien de plus normal !

Rien à voir cependant avec la sexualité obscène à force d'être criarde et désespérément évidente que nous voyons sur tous les médias, et plutôt désespérante. Il s'agit simplement d'être heureux parmi des vivants riches de potentiel sexuel, et de se laisser allez à la contempler, à rêver, et à aller vers l'autre quand l'occasion s'en présente.

 

Derrière la fenêtre aux rideaux tirés
Dès que vous passerez devant une fenêtre aux rideaux tirés, loin ou trsè près de vous, essayez d'imaginer ce qui se passe à l'intérieur. Laissez vos rêves vous emporter voluptueusement vers quelques instants. Imaginer un couple occupé à se déshabiller, ignorant votre présence virtuelle et pourtant si perspicace. Luttez contre le réflexe qui vous pousserait à vous éloigner en pensée et physiquement. Continuez à les imaginer se déshabillant, en s'embrassant partout, ressentez leur désir croître et les embraser tous deux.

Décrivez en pensée la pièce de votre choix. Sont-ils dans leur chambre ou se sont-ils laissé aller à leur désir dans un endroit plus inusité... Sur une commode du salon ? Sur la table à repasser, au milieu d'un tas de linge dans la buanderie, ou écartant les rideaux d'un lit à baldaquins pour plonger dans des draps de soie... Laissez agir la puissance de votre imagination sensuelle.

 

Déshabillez les passants
Redécouvrez le plaisir et votre acuité à déshabiller les passants et les gens qui vous entourent, dan sla rue ou au bureau. Imaginez à quoi ils resemblent sous leur vêtement. Détailez leurs dessosus tels que vous les aimez, puis visualisez leurs ventres, leur postérieur et leur poitrine. Appréciez-en mentalement les courbures et la fermeté. Ne céder pas à l'ilusion qui vous fait croire que leurs habits et leur rôle social leur ôte un corps. Come vous, ils ne demandent qu'à l'exprimer et le libérer des contraintes des rôles. Rien n'est plus naturel.

Et si vous ressentez une forte attirance et un fort désir, ne vous brimez pas, ne vous empêchez pas de ressentir l'accélération de votre pouls, votre ventre palpiter, tout votre corps devenir sensible et vibrant. Et si vous sentez votre attirance physique se doubler de quelque chose de plus fort, c'est peut-être le moment de vous enhardir à entrer en contact avec la personne : vous aurez en plus l'impression de déjà bien la connaître.

 

Imaginez les couples faire l'amour
Lorsque vous croisez un couple dans la rue enlacé tendrement ou se faisant rire mutuellement, un couple d'amis, votre soeur et votre beau-frère, n'importe qui, autant que cela vous plaît, laissez-vous aller à imaginer leur relation intime comme vous le souhaitez et comme cela attise le plus votre désir. Imaginez-les allant joyeusement au restaurant, se charmer par leurs voix et leurs regards coquins, imaginez leurs corps se tendre peu à peu dans la joie des rires et du vin, puis sortir pour s'embrasser avec fougue, ne pouvant s'empêcher de se toucher.

Puis voyez-les rentrerchez eux, et dès le pas de la porte voyez leurs mains se palper, se fouillez sauvagement sur et sous leurs vêtemetns, et voyez leurs habits tomber les uns après les autres, découvrant une jambe délicatement arquée, une poitrine aux muscles tendus, des peaux satinées... Imaginez tout ce que vous voulez sans acune contrainte.

Passez ainsi une agréable journée enchantée de pensées agréables et sensuelles, voire entrecoupée de moments de franche excitation. Certains le sentiront peut-être autour de vous, et se sentiront troublés et peut-être attirés par vous.

21:02 Écrit par Premierefois dans Fantasmes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.