23/03/2007

Trouver du temps pour l'amour

Dans une société hyper-stressé comme nous la notre, trouver un créneau horaire suffisant pour faire un gros câlin n'est pas évident. Le matin, on saute du lit et on galope fissa pour ne pas se faire tirer à vue par bigboss.
Après une journée épuisante, s'être occupé des courses / enfants / papiers administratifs / cuisine / vaisselle... (rayer les mentions inutiles), on ne se trouve pas toujours très réceptif à l'amour. Ce qui est dommage, car justement, l'amour et les caresses vous permettent de vous détendre, de mieux dormir, d'être moins stressé, de se recharger en énergie et d'être plus disponible à recommencer un gros câlin le lendemain. Même sans rapport, de simples petits effleurements de la tête ou de la nuque, quelques griffures ou pétrissements dans la dos (surtout le haut) ont des effets proprement miraculeux.

 

Comment y être réceptif ?
Pour se détendre, rien de mieux que de commencer par se poser deux minutes et prendre conscience de sa respiration. Inspiration profonde, une pause, expiration profonde (pendant laquelle vous vous donnez l'impression que vous évacuez toute les humeurs négatives que vous avez accumulées), et encore une pause. Essayez de faire cela une dizaine de fois, chacun de votre côté. Le plus détendu des deux peut alors prendre l'initiative de douces caresses. L'autre se laissera bercer, et à son tour ressentira une vague de bien-être.

 

Eviter les pièges mange-câlin
La télé est la mort de couples, on ne le répétera jamais assez. Il ne s'agit pas de la supprimer, mais de la regarder à bon escient. Question de discipline. Si après un film programmé le soir, vous ne pouvez pas vous empêcher d'enchaîner sur le documentaire, le débat ou la série américaine, il vaut mieux alors décider de supprimer la télé purement et simplement et de sortir au cinéma quand vous avez vraiment envie de voir un film.
N'oubliez pas que l'enjeu est votre entente intime, et que rien ne pourra la remplacer. Si vous trouvez toujours des choses à faire qui empêche le temps des câlins, c'est que vous voulez maintenir un angle de fuite dans votre couple., et que vous nourrissez un lent pourrissement et sa fin programmée. Au-delà d'un certain niveau de blocage, il vous faudra une aide extérieure. Vous pouvez aussi avoir besoin de vous réconcilier avec votre corps si vous ne vous aimez pas et si votre partenaire ne parvient pas à vous renvoyer une image positive de votre corps.

 

Programmer ces moments

Dans une société hyper-stressé comme nous la notre, trouver un créneau horaire suffisant pour faire un gros câlin n'est pas évident. Le matin, on saute du lit et on galope fissa pour ne pas se faire tirer à vue par bigboss.
Après une journée épuisante, s'être occupé des courses / enfants / papiers administratifs / cuisine / vaisselle... (rayer les mentions inutiles), on ne se trouve pas toujours très réceptif à l'amour. Ce qui est dommage, car justement, l'amour et les caresses vous permettent de vous détendre, de mieux dormir, d'être moins stressé, de se recharger en énergie et d'être plus disponible à recommencer un gros câlin le lendemain. Même sans rapport, de simples petits effleurements de la tête ou de la nuque, quelques griffures ou pétrissements dans la dos (surtout le haut) ont des effets proprement miraculeux.

12:00 Écrit par Premierefois dans Quand ? | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.