27/03/2007

Les adeptes du cybersexe démasqués !

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les visiteurs des sites de sexe révélé par une enquête. Véritable panorama européen des pratiques de surf coquin, les résultats permettent de distinguer certaines habitudes nationales et de mettre fin à bien des idées reçues !

 

Photos érotiques, webcams coquines, forum, ventes en lignes... le sexe a envahi la toile. Et les internautes qui s'y connectent le plus ne sont pas toujours ceux que l'on croit. L'enquête permet de lever le voile sur ces surfeurs particuliers.

 

Le hit-parade des pays européens

En terme de fréquentation des sites dits adultes, c'est à l'Espagne que revient la palme d'or (38,8 %), loin devant l'Allemagne (33,4 %), la Grande-Bretagne (32,5 %), le Danemark (28,3 %) et la France, petite dernière, avec 27,8 %. Mais fréquentation ne signifie pas assiduité. Dans ce domaine, les Allemands sont les plus friands : ils consacrent près de 70 minutes par internaute et par mois aux sites coquins, quand les Danois et les Français se connectent environ 45 minutes et les Britanniques seulement 37 minutes.

 

Qui se connecte ?

En France comme dans l'ensemble des pays européens, ces sites attirent majoritairement des hommes (80,3 %). C'est en Grande-Bretagne où l'on observe la plus forte proportion de femmes assidues au sexe sur internet (28 % contre environ 20 % dans les autres pays d'Europe). Mais elles y passent peu de temps : environ 12 minutes par mois en moyenne. Et c'est en Espagne que l'on croise le plus de femmes et de jeunes en terme de temps de connexion sur les sites adultes, environ 46 minutes pour les femmes et 65 minutes pour les 15/24 ans. Les internautes espagnols étant largement plus jeunes que leurs voisins européens, 60 % sont âgés de moins de 35 ans. Quant aux Danois, si seulement 28,3 % ont visité des sites de sexe, ce sont principalement les 25/34 ans et les 65 ans et plus, qui s'y connectent le plus durablement avec 62 à 63 minutes.

 

Quand les seniors batifolent

Si, dans tous les pays, les jeunes sont ceux qui fréquentent le plus les sites adultes, les seniors y consacrent le plus de temps. En France, la tranche d'âge 50-64 ans se connecte plus de 2 heures par mois ! (contre 13,5 pour les 15-24 ans). Plus du double des Anglais qui y passent 56 minutes environ, mais un peu moins que les Allemands (69,5 minutes).

 

A quand l'arrivée des addicts du cybersexe en Europe !

Le cas européen, en tout état de cause, reste relatif par rapport à celui des Etats-Unis où l'on voit apparaître une nouvelle classe : les compulsifs cybersexuels, qui passent plus de 11 heures par semaine sur des sites orientés sexuellement. Cette appellation leur a été attribuée après un questionnaire en dix points sur leurs relations et attitudes envers le sexe.

Ils sont au nombre de 200 000 (soit 1 % des visiteurs américains de sites adultes) à souffrir de cette pathologie. Et, pour eux, apparaissent des groupes d'aide spécialisés en ligne et des structures hospitalières adaptées qui, fort heureusement, sont loin de pointer leur nez sur notre Vieux Continent.

19:28 Écrit par Premierefois dans Cybersexe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.