15/04/2008

C comme caresses

Des mains qui effleurent un ventre, une cuisse. Des doigts qui dessinent le bout d'un sein. Les caresses sont comme des voyages. Elles forment, non la jeunesse, mais les bons amants. Embarquement immédiat.

 

Quelle est la plus grande zone érogène du corps ? Le clitoris ? La verge ? La vulve ? Pas du tout, c'est la peau tout simplement. Des orteils au crâne, toute notre surface corporelle n'est qu'une gigantesque source de plaisirs voluptueux, susceptible de nous conduire jusqu'à l'orgasme. Certaines personnes sont naturellement sensibles aux caresses et grimpent aux rideaux au moindre attouchement. Chez d'autres, la peau doit être éveillée à la sensualité et à la rencontre. Elle a besoin de temps et d'exercices, pour apprendre le plaisir d'être effleurée ! Cela ne se fait pas en une seule nuit, mais le résultat en vaut largement la peine.

Massages sensuels
Pour préparer la peau au plaisir, on n'a encore rien inventé de mieux que les massages sensuels. À vrai dire, tous les massages le sont plus ou moins, dès qu'ils n'ont pas de visée thérapeutique particulière. Cependant, un massage sensuel ne se limite pas à une série de caresses plus ou moins friponnes. Il est surtout l'expression d'un désir mutuel de se faire plaisir et de faire plaisir à l'autre. Il implique également une bonne communication avec le partenaire, une confiance mutuelle et une dose d'abandon de soi.

Alors, quels gestes prodiguer ? Tous ceux que l'on aura envie de donner et que l'autre aura envie de recevoir. Ce qui implique donc de se mettre d'accord dès le départ et de fixer d'éventuelles limites. Les caresses seront portées sur tous le corps et pas seulement sur les parties génitales. Parfois, d'ailleurs, le fait de frôler simplement les parties intimes fera plus monter le désir qu'une caresse directe. Le massage sera aussi très graduel (de doux à intense), histoire de mieux apprécier la montée du plaisir. On veillera à respecter des paliers intermédiaires, comme en plongée, et à ralentir le rythme à certains moments.

Caresses manuelles
Avec quoi caresser ? Avec la main, évidemment, dont l'agilité et la souplesse ne sont plus à démontrer. Au choix, on pourra se servir de la main entière, de la paume ou des doigts, dont la dextérité et l'esprit aventureux bien connu. Un bon conseil, enduisez préalablement vos mains d'une crème adoucissante. Cela rendra vos caresses plus suaves encore ! Attention, il n'y pas qu'une seule sorte de caresses. Certaines caresses peuvent être plus ou moins appuyées, insistantes, d'autres vives et légères, d'autres encore lentes, parcourant toute une portion du corps dans un même mouvement. Le pétrissage, les pincements ou les mordillements peuvent aussi procurer beaucoup de plaisir. N'hésitez pas à les essayer.

Mon truc en plume
Les plus raffinés opteront eux, pour une huile de massage délicatement parfumée (cerise, chocolat, framboise, orange, vanille ) qu'ils appliqueront sans retenue sur le corps de l'être aimé. Certaines sont comestibles et provoquent une douce sensation de chaleur. Mode d'emploi : un petit coup d'huile par ici, un petit coup de langue par là Et puisque l'on parle de langue justement, pas de raison de s'arrêter aux caresses manuelles. N'hésitez donc pas à utiliser les seins, la bouche, les pieds, le menton lors de vos ébats. Même la verge, de caressée peut devenir caressante et venir titiller délicatement les mamelons, les lèvres, la vulve, les fesses Enfin, un grand nombre d'accessoires et d'objets peuvent venir flatter les zones sensibles du corps dans le sens du poil : tissus en satin ou en soie, petites culottes, plumes légères, gants de crin ou loofa pour les plus déterminés, glaçons Il y en a pour tous les goûts.

15:04 Écrit par Premierefois dans Caresses, baisers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.